ATTENTION !

« PAGES CHOCS » est une rubrique STRICTEMENT RÉSERVÉE à un public MAJEUR et AVERTI.

Elle contient des textes, des images, des vidéos qui peuvent être choquants pour des personnes mineures.

En cliquant sur PAGES CHOCS ou PLUS D’INFOS (dans cette rubrique) vous certifiez sur l’honneur :

Être majeur selon la loi en vigueur dans mon pays et que les lois de mon état ou mon pays m’autorisent à accéder à des sites pour adultes.

jeudi 12 décembre 2013

attaque terroriste contre l'hôpital militaire du Yemen : l'attaque et la tuerie en direct



5 décembre 2013

 L'attaque a blessé 167 personnes, a déclaré le comité de sécurité du gouvernement yéménite. Deux allemand et deux médecins vietnamiens, et un Indien et deux infirmières philippines étaient parmi les morts, at-il ajouté.


L'attentat suicide contre le ministère de la Défense au Yemen a fait au moins 52 morts jeudi. Parmi eux, plusieurs médecins étrangers. L'attaque n'a pas encore été revendiquée.


Au moins 52 personnes ont été tuées jeudi dans l'attentat suicide et l'assaut menés contre le complexe du ministère de la Défense à Sanaa, selon un nouveau bilan officiel. La commission suprême de sécurité a indiqué que 52 personnes avaient péri et 167 autres avaient été blessées dans ces attaques, selon un communiqué rapporté par l'agence officielle Saba. Le ministère de la Défense avait auparavant fait état d'au moins 25 morts.
Deux citoyens allemands ont été tués dans ces attentats, a de son côté annoncé le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, dans un communiqué. "J'ai la triste charge de vous annoncer que deux ressortissants allemands ont perdu la vie lors des attaques terroristes intervenues à Sanaa, capitale du Yemen", affirme le ministre. "Ces deux citoyens allemands étaient engagés auprès de la 'Société allemande de coopération internationale' (GIZ)", une entreprise dépendant du ministère allemand de la Coopération. Un collaborateur yéménite de cette société a également trouvé la mort dans ces attentats, a précisé le ministre.
"Rien ne peut justifier ces crimes terribles"
Des hommes armés ont lancé un assaut spectaculaire contre le siège du ministère de la Défense jeudi à Sanaa, faisant, selon un dernier bilan, 52 morts, au moment où les attentats attribuées à Al-Qaïda se multiplient au Yémen sur fond de blocage politique. Les assaillants ont concentré leur assaut - un attentat suicide suivi par une attaque armée - contre l'hôpital militaire de l'immense complexe abritant le ministère, situé près de Bab al-Yaman, à l'entrée de la vieille ville de Sanaa. "Le gouvernement fédéral condamne avec la plus grande force ces attaques lâches, rien ne peut justifier ces crimes terribles", a poursuivi M. Westerwelle. "Le Yemen ne peut devenir un lieu de terreur. C'est dans ce but que l'Allemagne va continuer à s'y engager fortement", a-t-il ajouté.
Ces derniers mois, le pays a connu une escalade des violences, en particulier contre l'armée. La majorité des attaques sont attribuées au réseau extrémiste d'Al-Qaïda, qui reste particulièrement actif dans le sud et le sud-est du pays, bien qu'il ne les revendique que rarement. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire