ATTENTION !

« PAGES CHOCS » est une rubrique STRICTEMENT RÉSERVÉE à un public MAJEUR et AVERTI.

Elle contient des textes, des images, des vidéos qui peuvent être choquants pour des personnes mineures.

En cliquant sur PAGES CHOCS ou PLUS D’INFOS (dans cette rubrique) vous certifiez sur l’honneur :

Être majeur selon la loi en vigueur dans mon pays et que les lois de mon état ou mon pays m’autorisent à accéder à des sites pour adultes.

samedi 18 janvier 2014

seppuku in live - FOTOS CHOC


Fotos exclusives d'un agent japonais commettant un seppuku pendant la Seconde Guerre mondiale. Cette méthode est également appelée hara-kiri.


Le seppuku (切腹?, littéralement « coupure au ventre ») ou hara-kiri ou harakiri1, (腹切り?) est une forme rituelle de suicide masculin par éventration, apparue au Japon vers le XIIe siècle dans la classe des samouraïs, et officiellement interdite en 1868.
Traditionnellement, le seppuku était réalisé dans un temple en s'ouvrant l'abdomen à l'aide d'un wakizashi (sabre court)2 ou d'un poignard de type tantō3, ce qui libère l'âme (voir l'article seika tanden). La forme traditionnelle consiste en une ouverture transversale (dans la largeur), sous le nombril. Le seppuku comporte une version encore plus douloureuse, le jumonji-giri, qui consiste à rajouter une coupe verticale (de haut en bas) à la coupe horizontale pour marquer sa volonté d'expiation. Il existe une version moins honorable (et moins douloureuse) dans laquelle un "ami" (kaishakunin) coupe la tête pour une mort instantanée. Lire la suite.










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire