ATTENTION !

« PAGES CHOCS » est une rubrique STRICTEMENT RÉSERVÉE à un public MAJEUR et AVERTI.

Elle contient des textes, des images, des vidéos qui peuvent être choquants pour des personnes mineures.

En cliquant sur PAGES CHOCS ou PLUS D’INFOS (dans cette rubrique) vous certifiez sur l’honneur :

Être majeur selon la loi en vigueur dans mon pays et que les lois de mon état ou mon pays m’autorisent à accéder à des sites pour adultes.

jeudi 17 juillet 2014

quatre enfants tués sous les yeux des journalistes - vidéo CHOC !

Des frappes israéliennes ont tué des enfants qui jouaient sur une plage de Gaza hier mercredi. L’armée a annoncé qu’elle allait enquêter sur cet « incident tragique ».
Est-ce la bavure de trop ? Quatre enfants palestiniens ont été tués mercredi après-midi sur une plage de Gaza par des frappes israéliennes, sous les yeux de journalistes.
Une première frappe touche peu après 16h00 (15h00 heure suisse) une cahute de pêcheurs sur la digue du port de pêche de Gaza. Un groupe d’enfants sort en courant. Une deuxième frappe atteint le groupe. Les gamins terrifiés, certains ensanglantés, remontent la plage en criant pour se réfugier dans un hôtel, à 200 mètres de là, où résident des journalistes.
« J’ai mal, ma poitrine brûle, ma poitrine brûle »
Quatre d’entre eux ont trouvé la mort et au moins cinq autres ont été blessés dans ces frappes, a indiqué le responsable des services des urgences à Gaza, Achraf al-Qoudra. Ahed Atef Baker, 10 ans, Zacharia Ahed Baker, 10 ans, Mohamed Ramez Baker, 9 ans, et Ismaïl Mohamed Baker, 11 ans. Tous cousins.
À l’hôtel, une des victimes se tient le ventre en hurlant avant de s’écrouler et d’être transportée à la hâte par le personnel vers une ambulance. Au moins trois enfants qui s’y sont abrités sont blessés par des éclats, dont l’un à la tête.
« J’ai mal, ma poitrine brûle, ma poitrine brûle », se lamente l’un d’eux. Une ambulance emporte aussi un homme dont la jambe a été arrachée. Quelques instants après les frappes, venues de la mer ou de l’air, une fumée noire s’élève de la cahute, couverte de paille, qui se consume.
Toute la scène a été filmée par des journalistes de TF1. Voici leur reportage. Attention, ces images sont susceptibles de choquer.

 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire