ATTENTION !

« PAGES CHOCS » est une rubrique STRICTEMENT RÉSERVÉE à un public MAJEUR et AVERTI.

Elle contient des textes, des images, des vidéos qui peuvent être choquants pour des personnes mineures.

En cliquant sur PAGES CHOCS ou PLUS D’INFOS (dans cette rubrique) vous certifiez sur l’honneur :

Être majeur selon la loi en vigueur dans mon pays et que les lois de mon état ou mon pays m’autorisent à accéder à des sites pour adultes.

mercredi 24 décembre 2014

Le terroriste numéro un


 La CIA peut être qualifiée de plein droit de « parrain » des djihadistes. Ces derniers ont d’abord créé Al-Qaïda puis le groupe Etat islamique. Il semble que l’histoire n’apprend rien.


L’attaque de 2001 contre les États-Unis a été présentée par la CIA comme une « guerre de l’islam contre les juifs et les chrétiens ». Washington a alors reçu le droit d’éliminer toute personne impliquée dans les attentats du 11 septembre dans les quatre coins du monde. De vastes hostilités ont commencé. L’essentiel était d’éradiquer le mal en la personne d’Oussama ben Laden. Cependant, des faits sensationnels attestant de l’implication de ben Laden dans les activités de la CIA, des achats d’armes dont les lance-missiles sol-air portables aux opérations concernant le pétrole, surgissaient pendant de nombreuses années à travers le monde. Incroyable mais vrai : la personnalité de ben Laden revenait sur le devant de la scène à chaque fois que Washington le souhaitait. Pour la première fois, les spectateurs ont fait la connaissance du « barbu » après le déploiement de troupes soviétiques en Afghanistan, dit Sergueï Droujilovski, professeur à la chaire d’études orientales de l’Institut d’Etat des relations internationales de Moscou (MGIMO).
« Cette organisation a été créée avec l’aide de l’Agence centrale de renseignement des États-Unis, dans le but de détériorer par la main d’autrui la situation en rapport avec le déploiement de troupes soviétiques. Je pense que pour cette raison les Américains voyaient en Al-Qaïda un facteur de cimentation et qu’ils espéraient que cette organisation serait sous contrôle. ».  Lire la suite
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire